Sur mon trajet vélocipédique, je tombe sur un chantier abandonné contenant divers matériaux dont des gravillons blanc, des gris et des jaunes ... des cailloux et galets de diverses couleurs, des traverses ... bref tout les restes que l'on peut trouver à la fin d'un chantier. Allez savoir pourquoi, j'ai immédiatement pensé "jardin japonais Zen". Il faut dire que l'année précédente Marie Hélène m'avait parlé de son émerveillement en visitant les jardins de Chaumont sur Loire et que que du coup, sur le retour de mes vacances de Nantes à Grenoble, je m'y suis arrêté.
Effectivement, j'ai été émerveillé moi même. Il y avait un artiste qui avait construit un vrai jardin japonais grandeur nature, très beau, très reposant, ampli de quiétude et un autre qui faute de place en avait fait un miniature, idée que j'avais trouvé très sympa.

Le lendemain , je viens avec mes sacs et récupère tout ce qui pourra me servir à cette réalisation. Pour le support, j'avais trouvé bien auparavant une plaque de marbre noire circulaire qui fera bien l'affaire. Il m'a fallu un peu de temps pour trier les diverses couleurs de gravillons ... les tas n'étaient pas bien homogènes... mais ce fut fait rapidement.

Le 1er juin, c'était la fête national des jardins et l'on tenait une permanence pour faire visiter et connaître notre jardin collectif, j'en profitait pour réaliser mon mini jardin Zen.

jardin zen 01

jardin zen 02

 

 

 

 

 

 

 

jardin zen 03

jardin zen et poubelle orange

 

 

 

 

 

 

 

Sur le thème du jardin, je n'ai pas fait preuve de beaucoup d'imagination, on reconnaît l'Y grenoblois, la Bastille, le Néron, le Moucherotte .. et le jardin (en vert (lol). Sur la dernière photo, vous le voyez en situation au pied du Tilleul américain et à coté de la célèbre poubelle orange provenant de Lyon qu'Heddi et Marie Hélène ont rapporté, une nuit, d'un périple théâtrale et artistique ! (ce qui mérite à lui seul un billet .. mais à eux de l'écrire !)