Quittant les Cévennes par un saut de puce, nous voici sur le Causse noir (à cause des forêt de conifères qui le couvre).
Le patron de l'aire naturelle de camping (paysan à la retraite, pantalon bleu, chemise à carreau et chapeau) fait choisir l'emplacement selon la vue. plusieurs choix : vue sur le Larzac, vue sur la première ferme de José Bové, vue sur le soleil couchant, vue sur le causse Méjean. Il passe tout les matin faire la causette et s'inquiéter de notre nuit et tous les soirs pour nous souhaiter une bonne nuit. Cela détonne un peu à l'ère des usines à touristes, mais prouve qu'il faut rester optimiste sur le monde.

IMG_1225Première rencontre avec la faune, une contre-empreinte de dinosaure sur le plafond de l'abime de Bramabiau. Cela a été l'occasion d'une belle randonnée à vélo sur les contrefort du mont Aigual.
IMG_1275
Une anecdote en passant : Un soir, l'orage était sur le camping et la foudre est tombé sur une sapinette. Je ne vous raconte pas la peur de la campeuse qui à tout vue de la fenêtre de son camping car placé à coté ! D'ailleurs, elle a décampé dès le lendemain. Ce genre d'incident est magique pour créer du lien social, en quelques minutes tout le camping était autour de la sapinette et discutait comme si l'on se connaissait depuis des lustres. Les impacts au sol et l'écorce décollée du tronc restent impressionnants.

IMG_1301Dans la série, c'est quand qu'on va où, nous parcourons ce territoire, cartes en main, à pied ou à vélo. Pour continuer la série quelques insectes rencontré sur notre route (bien moins causant que le patron du camping)

IMG_1284