Pas besoin de faire un cours sur la limace, tout jardinier en a déjà observé (et surtout leurs dégâts !). En gros et pour faire au plus simple, les limaces sont des mollusques terrestres munis d’un pied qui leur permet de ramper sur un support, en y laissant une trace de mucus. En fait ce billet concerne aussi les escargots, qui n'est qu'une limace avec une coquille externe !

La limace, sa vie, son oeuvre : Le rythme de vie de la limace dépend de la température, de la lumière et de l'humidité. En général, son activité s’étale entre le coucher et le lever du soleil. Elle se repose dans des refuges le jour car elle est très sensible à la déshydratation. Elle peut perdre beaucoup d'eau en fabriquant le mucus qui lui sert à se déplacer ou en s'exposant au soleil. En cas de sécheresse ou de froid, la limaces va se protéger dans les fissures du sol et par temps pluvieux, elle peut sortir la journée. La limace croît rapidement, ce qui explique sa voracité. En quête de nourriture la limace grise pourrait parcourir 4 à 5 mètres par nuit et la limace noire 2 à 3 mètres. Pour les plantes, le principal risque est aux périodes de semis et levées. Une plante grande et avec suffisamment de feuilles peut supporter un grignotage de limace sans trop de dommage. Il n'est donc pas nécessaire de lutter tout le temps contre les limaces, ni partout dans le jardin.

Le jardinage naturel est bénéfique à la surpopulation des limaces. Entre autres, le paillage permet à la limace de se réfugier à l'humidité à proximité des sources de nourriture et de ne pas retourner la terre évite aux limaces et à ses oeufs de se retrouver à l'air libre, au soleil ou à la vue des prédateurs. Heureusement, cet effet est contre-balancé en partie (mais pas complètement) par une biodiversité plus importante, dont des prédateurs de limaces.

Attention : Je ne vais indiquer ici que des moyens biologiques ou utilisés en agriculture bio.

carabe limaceLes prédateurs
J'ai déjà fait un petit billet sur les prédateurs de limaces : Les limaces gr gr gr ! mais je m'aperçois, le rouge me monte au front, que j'ai oublié les coléoptères, notamment les carabes qui sont les principaux prédateurs de ces mollusques. Donc, favorisons la biodiversité, ce sera autant de travail en moins.



Eradiquer les limaces

piége à biére 021) Les pièges à bières : Mettre de la bière dans des petits récipients dans le jardin, la limace en est friande. Une fois avalée, la bière a comme effet de les immobiliser et bien souvent se noie dans le récipient. Vous allez rire, ça se vend ! c'est si simple de les faire soi même. La société de consommation a encore frappé !
2) Nématodes, vers microscopiques prédateurs spécifiques des limaces. Ils sont conditionnés en poudre, qu'il faut diluer dès réception dans 80 ou 200 litres d'eau (pour 40 ou 100 m2) et l'épandre à l'arrosoir un soir de printemps sur un sol humide. Les nématodes recherchent activement leurs proies, pénètrent dans le corps de leur victime par l'orifice respiratoire et y répandent des bactéries qui lui sont fatales.
3) Phosphate de fer, non toxique pour les autres espèces et pour le milieu, il inhibe l'appétit des limaces, qui retournent vers leurs abris pour mourir. Le produit reste actif plus longtemps s'il est abrité (sous une tuile ou sous un petit tunnel réalisé avec une bouteille plastique). Le produit se dégrade en phosphates et en fer. Il est homologué en France et autorisé pour l'agriculture biologique (vendu sous le nom Ferramol).

Barrière anti-limaces naturelle
Le but est d'empêcher la limace d'arriver aux plantations. Il faut donc l'empêcher de progresser, la géner, la ralentir. Comme elle est gourmande et fainéante, elle ira où c'est le moins énergivore pour elle. Le principe est de l'empêcher de ramper, de lui piquer le ventre et d'accélerer la dessiccation. Plusieurs matériaux sont possible : Petits morceaux de bois, coquilles d’œufs, marc de café, cendre de bois, aiguilles de pins, sable, etc..
En général, cette action est à refaire après chaque pluie.

Barrière anti-limace métal
Des rebords astucieuxaltBande de cuivre : Les limaces et les escargots ne supportent pas l’électricité statique causée par la bave sur les fils de cuivre.

Barrière en fer galvanisé : Pour les éloigner de vos plantes dans le jardin. Elle est vendue en forme de bac avec des extrémités en forme de U.

Pour mémoire, car c'est bien cher pour un grand jardin !

Plantes attractives
Il faut planter des plantes dont raffole la limace aux endroits stratégiques du jardin. Elle va se précipiter dessus et laisser tranquille nos semis. Exemple : consoude, oeillet d'inde, houblon. Mais bon, il faut replanter quand la limace a tout boulotté ! et puis, tout ne pousse pas forcément au moment voulu.

Plantes répulsives
Planter des plantes dont a horreur la limaces aux endroits stratégiques du jardin, elle ira voir ailleurs sans venir vérifier si ce qu'il y a pied est consommable ou pas pour elles. Exemple : thym, menthe, bourrache, ail, fenouil pour les aromatiques et géranium, le souci, le bégonia, la capucine, les tagetes pour les fleurs. Juste un effet limitatif qui prend de la place dans le jardin.

Produit répulsif
Ce sont des produits que l'on répand aux pieds des plantes à protéger. Par exemple : Mélange d’eau et d’ail (vaporiser tous les 7 jours), de l’ammoniaque avec de l’eau (un peu toxique quand même !), brins de thym.

Ramassage manuel.
1) Expéditions punitives à la tombée de la nuit, avec une lampe de poche. Grande efficacité mais quel boulot !

piège à limaces2) Ramassage sous abris : tuiles, pots retournés, planches, etc .. il faut passer tous les midis !
Ensuite, déplacer les limaces loin des plates bandes, il leur faudra plusieurs jours pour revenir. Ou mieux, les mettre dans le compost.

récolte limaceVoila le résulat d'un soir, quatre escargots et trois limaces (j'ai triché un peu, j'ai mis deux piéges dans un pour la photo).