Pour faire suite au billet sur les hôtels à insectes, en admettant que l'on veuille accueillir le maximum de variétés d'insectes, voila une liste non exhaustive des matériaux nécessaires. Vous pensez bien que dans la société consumériste actuelle tout se vend, il existe des hôtels à insectes prêt à l'emploi, et parfois avec déjà les larves d'insectes. Même la biodiversité est un marché. Dans l'esprit de notre jardin, construisons le nous mêmes avec des matériaux de récupération.

Des tuiles plates ou canal pour les coccinelles, mais certains utilise également des ardoises. Il en faut une bonne dizaine pour créer un empilement vertical.

 

 

Des briques creuses dont que l'on remplira de paille et de terre pour certaines abeilles solitaires. c'est un exemple, d'autres modèles existent.

 

 

De la paille pour divers emplois, cela ne sera pas le plus difficile à trouver !

 

Des bûches pour les percer de trous de divers diamètres, idéal pour les Osmies. Et entre les troncs de peupliers et le plancher, on devient bon dans le perçage !

Des tiges creuses dont on aura bouché une des extrémités : roseaux, bambous, renoué, etc. Les abeilles se chargeront de les remplir en fabriquant une loge par oeuf.

Des tiges à moelle : Sureau, ronces, framboisiers, buddleias, etc. C'est le même principe que les tiges creuses, mais pour d'autres types d'abeilles solitaires.

 

Des pots de fleurs que l'on remplira de paille pour les perces oreilles.

Du bois morts de différents diamètres pour tous les coléoptères et insectes xylophages. Les branches du tilleuls qui tomberont durant les coups de vent devraient largement suffire !

Et pour les différentes boites à insectes et pour fabriquer l'hotel à insectes, des planches, des planchettes, de préférence en bois massif, évitons le contre-plaqué et l'aggloméré.

Une fois tout ceci réunis, il faudra faire le plan de cet hôtel ... et le réaliser !