13 octobre 2013

Compost, fraisiers et pleurotte

Nous voila, avec Alison et Martine au jardin pour une après midi de jardinage sous une pluie fine et intermittente. La première grosse opération était le grand brassage du compost. Cela devenait urgent, nous nous sommes laisser surprendre par l'afflux d'épluchures des habitants. John et Alison avaient libérés en urgence un bac la semaine dernière, il fallait terminer le travail. Martine est venu m'épauler. Pendant que je transvasait d'un bac à l'autre, elle étalait, retirait plastiques et morceaux de bois trop gros. Une... [Lire la suite]
Posté par cdupont1 à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

07 juillet 2013

La faune sous les billots de peupliers

Pour que le mycélium des pleurotes et shitaké se développe correctement dans les billots de peupliers, il faut les garder humides. Pour l'instant ils sont juste posés au sol et on vient les arroser régulièrement. Il faut trouver une solution pour maintenir l'humidité malgré les chaleurs qui s'annoncent, tout en minimisant les arrosages pour préserver les ressources en eau. La solution classique consiste à enterrer les troncs à plat d'un tiers dans le sol, comme ça, par capillarité, l'humidité remonte dans les billots. Je pense placer... [Lire la suite]
08 juin 2013

Champignons : l'ensemencement

Le groupe champignons est réuni, je leur avait envoyé ce message :"Qui souhaite cultiver des champignons (pleurottes et shiitaké) avec moi ?Partage des frais, perçage des billots de peupliers, implantation des chevilles de mycelium, entretien des billots,maintien de l’humidité, récolte et miam miam !!!! je pense avoir tout le matériel début de semaine prochaine ! Percer les 100 trous (50 par billots) à la chignole à main. (Si quelqu’un a une autre chignole ou vilebrequin avec une mèche de 9, on gagnera du temps)Enfoncer les chevilles... [Lire la suite]
03 juin 2013

Cultivons les champignons (Quelle rime riche!)

L'idée de cultiver des champignons me vient. Je pensais à la bonne vieille méthode d'insémination de botte de paille, mais je m'aperçois que les méthodes évoluent du plus facile au plus compliqué. J'élimine la solution de facilité qui consiste à acquérir un kit champignons tout prêt en polystyrène que l'on perce, que l'on arrose pour attendre la fructification. pas beaucoup de jardinage, ni de cycle naturel la-dedans. J'opte donc pour la deuxième solution. il faut des troncs en peupliers, des chevilles en hêtre inséminés de spores,... [Lire la suite]