Avec Emmanuel, on a lance un groupe hors-sol. Lui souhaite faire une tour à pomme de terre, et moi des racines en tuiles, sans compter d'autres idées comme la pyramide à fraisiers. Par définition, tout ce qui n'est pas en pleine terre est du hors-sol.

tour pomme de terrePour la tour à pommes de terre, le principe est simple, il faut butter le pied de pomme de terre en continu jusqu'à un mètre ou plus, le pied de pomme de terre produit alors des nouvelles racines sur lesquelles les tubercules vont apparaître. Plus il y a de racines, plus il y a de tubercules. C'est d'ailleurs pour cela que l'on butte les pomme de terre en jardinage traditionnel en pleine terre. Pour la culture en tour, on pousse la logique jusqu'au bout. Plusieurs techniques existent, en tonneau, en pneu, en bois. Avec Emmanuel, nous optons pour les cadres en bois qui semblent plus adaptés à l'esprit naturel de notre jardin. Il n'y a plus qu'à trouver des planches ou des palettes pour le bois, de la terre  et du compost mûr pour pouvoir démarrer ce mode cultural en avril.

tour faisier








Pour les tours de fraisiers, une multitude solutions sont proposées sur le net, en tonneau, en palette, en colonne, en gouttière et j'en passe. Celle qui me semble la plus esthétique est cette pyramide en planches. Pas question pour nous d'acquérir ce modèle prêt à l'emploi, nous allons la construire nous même.

maquette pyramide fraisiersPour évaluer le volume et les dimensions, avec les jardiniers de samedi, nous avons simulé la pyramide avec quatre bambous. L'intéret de la pyramide est de garder une pente sur laquelle l'eau de pluie peu ruisseler et donc diminuer l'arrosage. En jardinage traditionnel, les fraisiers, tout comme les pommes de terre, occupent énormément de surface. Les techniques en tour permettent d'avoir les même quantité de récolte,  soit en améliorant le rendement, soit en disposant les plants dans l'espace. ce qui est primordiale lorsque l'on a un petit jardin ou juste un balcon (car cela fonctionne très bien sur son balcon).

tour fraisier 02



Pour les fraises , voila une autre solution, j'aime bien car elle fait le lien entre culture hors-sol et "incroyable comestible" et nous avons un beau mur coté rue. Je vais proposer aux jardiniers de tenter l'expérience cette année. En plus, je sais où récupérer des conduites en pvc.



Pour la culture des carottes (ou autres racines) en tuiles, je n'arrive pas à trouver de renseignements sur le web, ni de photos. Cela va être de l'impro totale. Le principe, tel qu'on me l'a rapporté oralement, est de lier deux tuiles creuses (ou faîtières), les poser sur le sol, les remplir de terre et de compost mûr et de semer dedans des légumes racines. La terre étant légère et sans cailloux, les racines poussent droites et se développent particulièrement bien. Certains évoquent même le risque de faire éclater les tuiles tellement les racines grossissent !!! A voir !