Samedi matin, l'emplacement de la couche sous châssis a été choisi lors de la réunion saisonnière au cours de la visite du jardin. Les hypothèses ont été rebalayées, les avantages/inconvénients examinés pour arriver au choix d'un emplacement parallèle à l'espace aromatique, le long de l'allée centrale. Cela permet d'avoir une exposition presque sud/est, un peu éloigné de la rue pour éviter les jets de pierres éventuels et un ensoleillement pas trop défavorable. Je lance un rendez-vous jardinier dès l'après midi à 14H30 pour mettre en oeuvre cette décision.

trous couche sous châssis

Une fois sur place, en attendant l'arrivée d'Alison, John et Martine, je prépare les trous qui permettront d'enterrer les pieds du coffre de la couche pour plus de stabilité. Je laisse une allée d'environ 60cm entre l'espace aromatique et la couche, je préserve les plantes de la bordure le long l'allée et je fais des cavités d'une largeur de bêche ce qui permettra d'ajuster  la position du coffre.
Les renforts arrivent. A trois, on place le coffre en position. Ouf, les trous sont bien positionnés, le coffre s'ajuste bien, mais les planches ne touchent pas partout la terre.Le sol n'est pas très plan dans cette partie du jardin. On ressort le coffre pour augmenter la profondeur des trous.

couche sous chassis en place

Maintenant, Il faut sortir le niveau pour vérifier l'horizontalité. Ce n'est pas trop mal, mais mérite un fignolage. Avec John, nous rabotons la terre sous les planches du coffre pour obtenir une horizontalité acceptable et levons le coffre pour glisser un galet plat sous chaque pied, ceci permettra à l'eau de ne pas stagner et au bois de ne pas pourrir. Cela nous plait, nous terminons le travail en comblant les trous autour des pieds.

récolte topinambourg 04






Pendant ce temps. Alison fait une récolte de topinambour. Les tubercules sont beaux comme tout, mais bien terreux, le terre est lourde avec les dernières pluies.

récolte topinambourg 03



Comment les nettoyer ? la ville a coupé l'eau de la borne fontaine ! Hé bien, tout simplement avec les eaux de pluies récupérées et stockées dans les arrosoirs. Tâche à  laquelle s'adonnent Alison et Martine. Les hommes au bricolage et les femmes aux légumes, cette fin d'après midi frise le stéréotype sexiste, il faudra faire mieux la prochaine fois pour que cela ne devienne pas une habitude.
Nous nous séparons après avoir partagé cette belle récolte alors que le soleil se cache derrière le Vercors.